Une nouvelle année s’ouvre…

Faut-il redire que l’année 2010 aura été sans nul doute celle de grands bouleversements dans notre secteur où l’efficience économique conjuguée aux exigences de qualité du service à la personne vient questionner significativement les fondamentaux associatifs traditionnels.

A y regarder de près , l’année qui vient de s’écouler aura amplifier largement un mouvement engagé depuis plusieurs années déjà dont on peut convenir qu’il remodèlera durablement un secteur de l’économie caractérisé comme non marchand.

Est-ce à dire que le secteur social est condamné définitivement à porter comme une tache indélébile le fait de servir de variable d’ajustement de l’économie libérale ? Certes pas même si une certaine circonspection voire scepticisme sont de mise. A tout le moins l’ensemble des acteurs du monde des associations de solidarités s’interroge aujourd’hui sur la place que l’Etat veut encore leur consentir.

S’il est constamment rappelé que les associations sont une pièce essentielle de la solidarité nationale, force est de constater que les moyens ne suivent guère et que bon nombre de petites associations sont aujourd’hui en difficulté.

Plus que jamais la relation contractuelle entre les pouvoirs publics et les associations doit pouvoir se construire atour d’une haute conscience du pacte républicain.

Souhaitons que 2011 en prenne pleinement la mesure !

Au nom de l’Association je vous souhaite une excellente année 2011.

Le Président, Francis BOUTEN