À propos d’un nouveau contrat social.

Le Président de la République vient d’ouvrir solennellement la conférence sociale qui marque la volonté de donner une place éminente au dialogue social, principe premier d’un compromis positif avec l’ensemble des partenaires sociaux.

À n’en pas douter il s’agit de mettre en place un nouveau modèle social dans lequel le cadre institutionnel des relations avec les partenaires sociaux devra permettre l’émergence d’une culture de la négociation et du compromis. Une notion essentielle qui aura tant fait défaut dans nombre de secteurs de l’économie française dont celui de l’action sociale.
Dans un contexte économique et budgétaire aussi difficile que celui que nous connaissons pour les associations, le rôle des organisations syndicales reste de premier ordre pour pouvoir accompagner en responsabilité les évolutions souhaitables, loin des seules approches idéologiques qui auront tant figé la relation employeur/salarié dans le passé.
Le temps est désormais venu de saisir cette opportunité politique nationale pour engager les bases d’un dialogue social efficient aux fins de tracer ce que devra être le champ du social et du médico-social de demain. Les chantiers ne manquent pas, les écueils à dépasser nombreux.
Pour ce qui nous concerne, nous nous y attèlerons avec conviction et pragmatisme.
Le Président
Francis BOUTEN