A propos du partenariat….

Courant Novembre, lors de leur dernier séminaire de travail les administrateurs et les directeurs de l’Association ont porté l’accent sur l’importance de définir une politique de partenariat dans un contexte de politiques publiques où chacun s’accorde à penser que les coopérations et les mutualisations sont devenues des passages incontournables.

Cependant, aborder la question des partenariats à l’heure actuelle implique également pour les Associations la nécessité de refonder une culture historique où l’idée de souveraineté jalousement gardée l’emportait souvent sur toute autre préoccupation.

Disons le sans ambages !

Dans un passé encore récent les partenariats avaient une réalité dés lors qu’il ne remettaient pas en cause les logiques de territoire ou d’influence existantes.

Les choses sont bien différentes aujourd’hui.
Dans le climat d’incertitude économique que l’on connait, les partenariats, c’est-à-dire une conception positive des relations de coopération entre les acteurs sont devenus incontestablement une plus value pour chacune des associations qui s’y engage.

De toute évidence si les repères antérieurs sont profondément bousculés et deviendront inéluctablement obsolètes, il est certain également que les associations ont tout intérêt à rechercher localement les conditions d’une offre de service qui trouvera sa pertinence, pas seulement économique, dans une complémentarité bien pensée avec d’autres acteurs.

En d’autres termes faire association entre associations : un défi d’intérêt qui oblige à dépasser des logiques hégémoniques ou de concurrence pour se centrer sur l’unique objet légitime , à savoir lutter contre des inégalités sociales qui laissent trop de personne dans la précarité.

Des coopérations et de nombreux exemples le montrent qui sont une véritable richesse au service des personnes accueillies. Pour ce faire est il utile de rappeler que ces relations de coopérations doivent se fonder sur une reconnaissance réciproque entre les parties et que les enjeux doivent être explicites. Faute de quoi il ya tout lieu de penser qu’il s’agirait d’un jeu de dupes !

C’est tout le sens du projet que L’Association Moissons Nouvelles veut faire faire vivre dans les partenariats qu’elle entend désormais développer.

Le Président,
Francis Bouten