Octobre 2015

Lors d’un récent déplacement du Conseil d’Administration de Moissons Nouvelles dans le pôle EST, nous avons visité une structure qui accueille des enfants entre 3 et 6 ans. Moment d’émotion, car la plupart d’entre eux sont issus de la pouponnière de l’ASE et, majoritairement ne peuvent rentrer en famille, seules des rencontres médiatisées peuvent avoir lieu.
Comment en arrive-t-on là ?
Les parcours des parents sont tous spécifiques, mais les enfants sont toujours les victimes de ces situations.
Comment éviter cela ?
Un accompagnement de la future parentalité très en amont, à savoir avant la naissance d’un enfant permettrait de fournir un cadre – couple solide, logement, travail, pièces administratives, aides diverses – et une prise de conscience de la responsabilité parentale, sans lesquels l’avenir du futur enfant sera déjà compromis.
J’invite les responsables politiques et administratifs à mettre en place des dispositifs adaptés pour que la protection de l’enfance ne résume pas à un dispositif correctif et que la prévention soit pris en compte pour éviter que des enfants si jeunes n’entament un parcours long de placements, aussi efficaces soient-ils.
Le Président
Francis Bouten