À propos de la morale laïque...

Le ministre de l’Éducation Nationale vient de confier à une commission ad hoc le soin de réfléchir sur l’enseignement de la morale laïque tout au long de la scolarité.

En ces temps difficiles de crise économique au vu desquels il est un lieu commun de dire que la société se délite, il n’est pas inutile que nos responsables se penchent régulièrement sur ce qui doit fonder le "vivre ensemble ". Une notion qui exprime une vision positive de la société où les valeurs telles que le respect des différences, la solidarité et la responsabilité doivent en être le ciment intangible, indifférentes à l’usure du temps.
Quel citoyen raisonnable pourrait en contester le principe éminent ?
Sauf à se perdre dans les méandres nauséeux que l’histoire nous rappelle à intervalles plus ou moins fréquents. Mais que peut-être une morale laïque dans notre société contemporaine ?
Un ensemble de valeurs de portée universelle mises à distance de toute forme d’obédience dont l’exercice au quotidien réfute tout dogme comme mode d’explication univoque des affaires du monde ?
Si tel est le cas n’abandonnons pas cette haute mission au seul enseignement dans les écoles même si la démarche est louable et utile . Faisons en sorte que chacun d’entre nous en soient les dépositaires et les gardiens vigilants.
La société ne s’en portera que mieux.
La démocratie également...